Les articles de presses

Objectif : 1 000 hectolitres pour la cidrerie de Warnécourt  

Publié le mardi 16 octobre 2012 à 08H46

 

La cidrerie de Warnécourt passe à la vitesse supérieure. A terme, Xavier Pavy vise une production de 1 000 hectolitres de jus à transformer.

 

Chez les Pavy, on fait du cidre depuis plusieurs générations. Et Xavier, le dernier de la famille, a donc baigné dedans depuis qu'il est tout petit. Sauf que lui a décidé de changer d'échelle et de passer d'une production limitée (300 litres de cidre et 150 litres de jus de pomme lors de la création de la cidrerie par son père, Claude, en 2004) à des volumes beaucoup plus conséquents puisqu'il vise à terme les 1 000 hectolitres de jus à transformer.
Pour cela, il lui a d'abord fallu acquérir une solide formation et ensuite trouver les terrains capables de lui assurer la récolte des 200 tonnes de pommes nécessaires.
Après un BEPA, puis un bac pro horticole, spécialité production fruitière, à Angers, Xavier Pavy a décroché son certificat de spécialisation cidricole au lycée du Robillard, à Caen.
Parallèlement, il a effectué plusieurs stages dans une ferme bio au nord d'Angers, dans le Pays d'Auge et même au Québec, chez Christian Barthomeuf, l'inventeur du cidre de glace (*).

 

Variétés ardennaises

 

Fort de ces différentes expériences, Xavier va investir, fin 2010, dans huit hectares de terrains à Barbaise, qui viennent s'ajouter aux vergers déjà existants à Warnécourt, répartis sur une surface d'environ un hectare.
Une première plantation de 2 000 pommiers basses tiges a lieu en mars en avril 2011, suivie un an plus tard d'une deuxième plantation de 1 100 pommiers et d'une centaine de poiriers, dont les greffons ont été prélevés à Prix-lès-Mézières.
La troisième phase de ces plantations (pour lesquelles le jeune agriculteur a pu bénéficier d'une aide du conseil régional) est prévue au printemps 2013.
Il s'agira cette fois-ci de planter 1 200 pommiers de vieilles variétés ardennaises développées par les pépinières Hu, à Saint-Lambert, près d'Attigny.
« Les arbres qui ont été plantés en 2011 et 2012 sont des scions d'un an et deux ans. La première production devrait donc avoir lieu en 2013 », explique Xavier, dont le projet, en terme d'emplois, va générer la création de trois équivalents temps plein, sans compter les saisonniers déjà recrutés pour les plantations.
Dans sa stratégie de développement, Xavier Pavy a prévu également la construction d'un bâtiment de 600 mètres carrés, toujours à Barbaise, qui abritera la production et un magasin.
Bernard GIRAUD
(*) Le cidre de glace est un cidre dont la fermentation s'effectue sur un jus de pommes concentré par l'action du froid naturel.



Les pommes ce n'est pas qu'en septembre
 
À la Cidrerie de Warnécourt, les pommes
on y pense dès les beaux jours du
printemps…

Claude et Xavier Pavy, père et fils, ont décidé de s’agrandir et d’implanter un verger
d’un hectare et demi sur la commune de Barbaise.

Il faut donc s’atteler à la tâche et préparer ces nouveaux arbres fraîchement venus du Maine et Loire, ces variétés existaient et existent dans les Ardennes.

Il faut préparer les arbres avant la plantation, pour cela Xavier et Romain (saisonniers à la cidrerie) rafraîchissent au niveau de la racine et des tiges pour avoir un meilleur enracinement, ainsi que pour donner la forme définitive à l’arbre.

À la Cidrerie, le père et le fils partagent une même envie, celle de produire et de transformer des variétés Ardennaises sur un terroir Ardennais. Ils veulent redémarrer des variétés Ardennaises oubliées et les retravailler en complémentarité des variétés Normandes, mais qui sont également présentes dans les vieux vergers Ardennais.

Le saviez-vous ?
La pomme est née en Asie et était déjà consommée il y a plus de 3000 ans par les chinois.

 

BARBAISE Une implantation dans les Crêtes

 

Claude Pavy et son fils Xavier, responsables de la cidrerie de Warnécourt, s'implantent à Barbaise, commune du canton de Signy-l'Abbaye. Près de La Grande Rubrique, au lieudit « Mont du Charnois », la deuxième phase de plantation de pommiers et de poiriers est en cours et ce sont près de mille arbres fruitiers qui viennent d'être installés pour réaliser un verger certainement plein d'avenir.
En effet, chaque plant a été protégé par la pose d'un tuteur et d'un grillage de protection pour éviter les dégâts des lièvres et lapins. Dans le second semestre de cette année devrait apparaître aussi un bâtiment de 600 m² environ qui abritera la cidrerie, la cuverie ainsi qu'un bureau d'accueil où les visiteurs pourront venir découvrir les différents produits de l'exploitation. Le temps n'a pas été toujours au beau fixe durant ce printemps pluvieux mais les encouragements à cette implantation dans les Crêtes pré-Ardennaises n'ont pas manqué aux responsables de la Cidrerie et aux deux jeunes, Romain et Sébastien, qui les ont secondés dans cette tâche difficile mais importante dans cette petite commune de Barbaise.